Le Royaume d’Hârag

Les Orques ont un passé fort triste (voir document sur les races). Après la Grande libération, ils se sont séparés en deux groupes. Ceux du Haut sont les plus agressifs et barbares. Ils sont divisés en multiples tribus de guerriers, dont le seul but est de défendre leur ligne frontalière avec leurs anciens tortionnaires, les  Elfes sombres. Il est le seul territoire où il n’y a aucun accès accessible pour que les Elfes sombres puissent sortir de leur sous-sol. 

 

Plus bas, au-delà de la rivière Opinaka , on retrouve ceux ayant fuit l’agressivité des combats. Ils veulent une vie en paix et une famille en vie, loin des combats territoriaux et sanguinaires. Ils ont construit une immense cité nommée La puissante ville fortifiée d’Olgamar, où liberté et paix règnent , contrairement au climat de guerre et de vengeance de leurs confrères qui sont de l’autre côté de la rivière Opinaka. C’est à cet endroit où de nombreuses tribus d’Orque vivent d’agriculture. C’est pour cette raison qu’ils sont devenus de riches pourvoyeurs de nourriture pour leurs frères guerriers. 

 

Les Orques prient le grand Olgamar, celui qui a libéré les Orques de l’emprise des Elfes ténèbres. Culte de Liberté et de Guerre, il est pour les Orques une haute figure de leur histoire LE HÉRO de cette nation. Les chamans des tribus ont le pouvoir de se connecter avec lui pour utiliser sa puissance. 

 

Les divers chefs des Tribus se partagent le pouvoir politique. Lors de la rencontre annuelle à la pierre d’Olgamar, ils se rencontrent pour discuter des problèmes à la frontière des Elfes noirs et des intérêts qu’ont les tribus. C’est aussi durant cette rencontre qu’on nomme le Krégërr , après des combats à mort où le plus fort triomphera. Le Starosta a la responsabilité de gouverner la grande Cité du Royaume d’Hârag sous les ordres de tous les chefs des Tribus. Ce titre apporte honneur pour tous les combattants voulant le devenir. 

Leave a comment